Si l'on s'accorde à dire que le développement d'une nation dépend de l'éducation de son peuple, il est d'autant plus vrai que l'éducation des femmes y participe pour beaucoup. Malheureusement, des millions de filles de par le monde ne bénéficient pas d'une scolarisation. Selon une étude menée par Girl Up, sur 123 millions de personnes analphabètes dans le monde, plus de 76 millions sont des femmes. Par ailleurs, 25% de celles qui le sont ne finissent pas leurs études primaires. Quels sont alors les enjeux liés à la scolarisation des filles, et quelles en sont les entraves ?

Pourquoi les filles sont si peu scolarisées ?

Plusieurs barrières entravent l'éducation des filles. Premières victimes des inégalités en matière d’éducation à cause de leur sexe, elles sont également victimes des traditions culturelles. Dans certains pays majoritairement sous-développés où l’ignorance due à l’analphabétisme demeure assez persistante, la jeune fille n’a d'autre destinée que d’assurer les travaux domestiques. À cela s’ajoutent les mariages forcés et précoces obligeant la déscolarisation de la jeune fille pour s’occuper des besoins de son mari. Les grossesses précoces dues aux abus sexuels auxquels elles sont sujettes, les travaux infantiles souvent dus à la précarité financière des parents sont autant de causes qui expliquent la faible scolarisation des jeunes filles.

Quels avantages à scolariser les filles ?

Déjà présente dans tous les secteurs d’activités, une fille instruite a plus de chance de participer au marché du travail plus tard et d’être économiquement active. Le bien-être économique de la femme ainsi que la croissance de la production et donc de la croissance économique en général sont donc les avantages de la scolarisation des filles. Il s’en suit indéniablement la réduction de la pauvreté et une plus grande inclusion dans la société. Selon un rapport de la banque mondiale, l’inaccessibilité à l’éducation ou la déscolarisation des filles crée aux pays un manque de productivité et de revenus allant jusqu’à 30 milliards de dollars.